Escapades Nocturnes

La plus belle vie au monde

 


 

La plus belle vie au monde

C'est d'avoir connu

La plus belle nuit du monde

Et de garder en mémoire

Dans les profonds méandres

De la conscience, inconscience et subconscient

Le moindre détail

De la plus fabuleuse des nuits.

 

Ton odeur, ta présence, ta peau,

Ta respiration, tes gestes, ta chaleur,

Ton corps contre le mien, tes cheveux,

Tes doigts, ton poids, ta taille,

Ton espace dans le lit, ton sommeil d'ange,

Et tout l'érotisme que dégage ta présence dans mon lit

Cette fameuse nuit...

 

La plus belle vie

Est d'avoir connu ce genre d'instant

Instantané, passé, oublié, gâché,

Vendu, détruit, détourné, ignoré

Mais ressuscité

Et comme la mémoire par le plus beau des souvenirs,

Comme un instant de bonheur total

 

Être deux amoureux dans un lit

Pour ne faire plus qu'un

Symbiose, fusion, transformation

Métamorphosé en un seul amour

 

Quand l'autre et soi deviennent le nous rédempteur,

Celui avec qui tous les maux disparaissent,

Celui qui ouvre la terre en deux

Et fait apparaître un temps, ô combien éphémère,

Le paradis sur terre,

Le bonheur de la vie,

L'amour dans une vie.

 

 

Il sera toujours plus à plaindre

Celui qui n'a jamais aimé

Que celui qui a perdu l'amour.

 

 

 

escapades nocturnes poesie


Ajouté le 01:33 à 6/8/2012
Commentaires (0) - Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Jardinièretés

 


 

L’inspiration préparant ses bagages,

J’eus l’esprit, prolifique j’en conviens,

De mettre en terre ma dernière idée.

 

D’un triste état de patience,

J’organisais mon temps à fleurir

Le parterre d’espérance.

 

Sous mes pieds, lentement,

Un germe de pensées

Se mit à pousser gentiment.

 

Et sans brusquement,

Dans le petit jardinet,

L’arbre des idées poussait.

 

Chaque jour, en l’arrosant,

Je n’avais plus qu’à me pencher

Pour cueillir des idées.

 

Dans un arbre poétique,

Être le propre jardinier

D’une pensée fleurissante.

 

Inspecter et se soucier

De cette source de plaisir

Pour ne plus manquer

L’important moment à saisir

Où l’idée est bien mûre,

Prête à être consommée.

 

Et surtout, ne pas faire parjure,

Devant l’arbre des rêveries et des idées,

De les laisser faner.



jardinieretes escapades nocturnes poesie



Ajouté le 03:05 à 20/3/2011
Commentaires (1) - Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Songes intemporels

 



Songe d’un temps nouveau

Ou d’un temps révolu

Mais refus d’un présent

Qui n’apporte pas d’avenir

 

Un temps qui oublie le passé

Et s’opposent à un futur

Un temps où le passé est composé

Et le futur, antérieur

 

Un sale temps

Où même les chiens ne sortiraient pas

Un temps pour tout

Surtout pour rien

 

Il est grand temps

Que change le temps

Plus le temps de donner

Du temps au temps

 

En tant que temps

Ce temps n’est plus tentant

Tentons donc de tempérer

Un temps pour chaque chose

 

Mais toute chose pour ce temps

Ce n’est plus excitant

Ce temps tant donné aussi attentable

Temps de tout changer

 

Temps de marcher à nouveau

Et de ne plus courir en tout sens

Temps tant mieux

Tant temps pis

 

Tant et si ben que finalement

Ce temps n’est plus notre temps

Plus autant de temps

Que de temps en tant que temps

 

Nous vivons maintenant

Le temps des songes intemporels



escapades nocturnes poesie libre


Ajouté le 23:10 à 1/1/2011
Commentaires (0) - Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Viv(r)e la nuit

 




 

Écouter la ville

La nuit

Un soir

A minuit

 

Sortez de votre espace

Enfermé

Partez dans la rue

Déambuler

 

Y’a-t-il quelque chose qui vous choque ?

Y’a-t-il quelque chose qui vous provoque ?

 

Rien et pour cause

Vous êtes habitué à ce bruit

Ce qui nous oppose

C’est ce silence nocturne

 

Le calme silence assourdissant

Des villes la nuit

Loin du bruit des jours

Des tracas et des soucis

 

On entend au loin

Un doux bourdonnement

Les quelques voitures passent

Comme en sifflotant

 

On entend au loin

Un vrombissement

C’est la légère activité

Que la ville permet

 

Des véhicules et des sirènes

Des gens ont des problèmes

D’autres vont les aider

Ou leur courir après

 

A minuit on ne risque pas

De croiser grand monde

A part le voisin

Sorti faire pisser le chien

 

Ou la voisine qui doucement

Tremble devant le digicode

Vous souriant et vous remerciant

De la faire entrer dans l’immeuble

 

Il est en effet faux de croire

Que la nuit tout est noir

Que parce que vous dormez

Le monde s’arrête de tourner

 

Moi je découvre tout la nuit

En partant me balader

J’y découvre la vie

En rêvant quand vous dormez



escapades nocturnes vivre la nuit



Ajouté le 17:31 à 10/5/2010
Commentaires (1) - Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Désolation

 


 

Pâles pensées de fin de journée

Peu encourageantes d’une fin enviée

Sur un air lugubre éprouvé

J’entrevois la fin du monde mauvais

 

Sans aucun mystère révélé

Conduit par l’inique pensée

J’arpente la vie d’après

Qui semble complètement m’abandonner

 

Le silence de ce ciel condamné

Et cet air que l’on croyait vivifié

Rendant à ce tableau d’humanité

Les clefs des sombres fatalités

 

Seul dans les rues désertées

Enjambant les cadavres jonchés

J’attends patiemment le dernier

Qui ne saurait tarder

 

Au loin le voilà qui apparaît

S’approchant d’une douce rapidité

Moi qui avais tant tout caché

Je vais enfin pouvoir m’en aller

 

Le spectre me regarde sans ciller

Brume éthérée semblant me juger

Me présente sa main pour me destituer

Je vais rejoindre les exemptés

 

Le résultat ne me fait plus douter

Ce monde sera simplement effacé

Ce monde que j’ai délivré

De son arrogante immortalité

 

J’ai détruit tout ce que ce monde représentait

Un pacte avec les démons signé

Le monde des humains échangés

Pour, sur le trône des enfers, régner

 

Le mal va maintenant dominer

Je serais sans pitié

Contre ceux qui se seront opposés

Appelez-moi désormais Majesté

 


escapades nocturnes desolation
Les derniers seront les premiers.
20.16 Math'

Ajouté le 16:22 à 13/4/2010
Commentaires (0) - Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Précedente Suivante | |

A propos du blogueur

Je mets en ligne mes écrits, sans prétention et sans ménagement. En espérant, pas forcément vous plaire, mais au moins vous sortir pour quelques temps de l'ordinaire...

Escapades Nocturnes


Tous les écrits présentés ici sont mis à la disposition selon les termes de la Licence Creative Commons.

«  November 2017  »
MonTueWedThuFriSatSun
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930


Menu

Photo album
Accueil
Voir mon profile
Archives
Blog RSS
Mon livre d'or

Catégories

Concours d'écriture
Nouvelle
Poésie
Quo Vadis ?
Souvenirs

Amis

5
antonkarmazoe
chibanimation
clysthendra
niced
rouxremi

Liens

Ma gallerie de photographies
Le lit
Humanité ?
Formicidae
Régularité
Dreamer
Nous pleuvons
Mourir par amour
Incandescence
Clown
Voyager vraiment
Partir
Dernier voyage
Rondeau
Bénédicte
Quo vadis ? Episode 1
Idiolecte d'inversement
Symphonie
Le chat
Quo vadis ? Episode 2
Psychopathie
Haut dans le ciel
Parler !
Quo vadis ? Episode 3
Pleure avec moi
Coeur
Le goût de la mort
Quo vadis ? Episode 4
Marionnettes
Conte des vieux sentiments
Je commence demain
Quo vadis ? Episode 5
Un homme sous la pluie
Egarements
Le désert sans toi
Quo vadis ? Episode 6
On a parlé
Allégorie de la caverne ?
Poésie ?
Quo vadis ? Episode 7
Me faire taire ?
Hyperémotivité
Le prince de six sous
Quo vadis ? Episode 8
Carpe Noctem
Langundo
Encore des larmes
Quo vadis ? Episode 9
Mon besoin
Mon endroit
Mon mal
Quo vadis ? Episode 10
Ma force
Denary
Quo vadis ? Episode 11
Espoir et lassitude
Introspection de soi grâce à une horloge qui fait tic-tac
Après tout...
Quo vadis ? Episode 12
Les vies arrêtées
Courir et sauter
Univers cité
Quo vadis ? Episode 13
Celui qui devait mourir pour exister
Parmi eux
Poème pour ne rien dire
Quo vadis ? Episode 14
La fin d'un monde
Jasmine
Amour égoiste
Quo vadis ? Episode 15
X - térie
1912
Page blanche
Quo vadis ? Episode 16
Idiolecte d'assonance
Nuit d'horreur
Attentat
Quo vadis ? Episode 17
Vivre le phoenix
La ville où les gens regardaient en l'air
On the road again
Quo vadis ? Episode 18
Noir
Désolation
Viv(r)e la nuit
Quo Vadis ? Episode 19
Sandra
Songes intemporels
Jardinièretés
Quo Vadis ? Episode 20
Sakunakahori
Renunciation
La plus belle vie au monde

Services


Sondage

| Contact author |