Langundo

Langundo

  Carpe Noctem.. | Page d'accueil | Quo vadis ? XI.. 


       

    Les souvenirs de ma jeunesse me reviennent.

 

            J’ étais très jeune à cette époque, à peine adolescent, parmi le peuple Chinca. Les conquistadors n’ avaient pas encore débarqués et nous vivions des temps assez troubles, entourés de civilisations diverses, mais dont nos ennemis, les Incas, cherchaient absolument à étendre leur territoire.

 

            Nous n’ étions alors qu’ un petit village d’ une centaine d’âmes, perchées dans la montagne, loin de la grande ville, de notre peuple et du temple de Pachacamac. Le soleil couchant orange illuminait d’ une même couleur nos rudimentaires logis bâtis dans la pierre. Je venais à peine de terminer mon enfance et ne savait que faire de ma vie.

           

            La coutume voulait que chaque garçon, à mon âge, rencontre les Anciens, pour savoir quoi faire et qui devenir. Je devais donc, accompagné par les autres garçons de mon âge aller consulter le dernier Ancêtre de la tribu, qui se nommait Langundo. Il habitait plus haut dans la montagne, un peu en ermite.

 

            Il nous fallu une demi journée pour aller le voir. Une fois arrivé, il nous invita à rester passer la nuit. Nous étions six, moi y compris. Nous avons donc passé le reste de la soirée entre nous et avons dormi à la belle étoile, écoutant les récits de Langundo sans jamais l’ interrompre. Nous nous endormîmes quelors qu’ il s’ endormit. A l’ aube, lorsque nous nous éveillâmes, il était déjà debout.

 

            Il passa toute la matinée à nous enseigner ses connaissances du monde et des hommes, le sens de la vie, la multitude de sentiments qui nous traversent, les autres civilisations... Tout ce dont nous ignorions alors.

 

            Il nous a appris tout et nous ne perdîmes pas un seul de ses mots. Il nous a appris que le voyage est le plus beau des parcours initiatiques, un véritable trésor qu’ il fallait chérir, jusqu’ au moment où nous tomberions sur un plus grand joyau, qui pouvait mettre fin à notre périple, une femme, une que nous aimerions assez fort pour pouvoir s’ arrêter et fonder un foyer.

 

            Il nous a appris que l’ homme pouvait être pacifique mais qu’ il s’ennuyait et qu’ il avait besoin d’ avoir un ennemi pour croire profiter de sa courte vie. Langundo nous appris à utiliser les arcanes et de discuter avec les esprits.

 

            Il nous a appris à écouter nos voix intérieures. A lire et à comprendre le futur, en lisant dans le passé et en regardant le présent. Langundo nous a appris tout ce qui nous manquait, il a comblé toutes nos interrogations.

 

            Le midi, lors du déjeuner, il fut pris d’ une violente quinte de toux et cracha fortement. Il se présenta ensuite à nous, sombre et nous demanda de partir. Il nous dit avec une voix caverneuse “ Demain, le soleil ne se lèvera pas “.

 

            Pris de panique, nous avons demandé que faire. Langundo, le vieux sage, nous donna ordre de rentrer dans nos familles et de profiter du temps qu’ il nous restait en leur compagnie, avec ceux que nous aimions.

 

            Nous quittâmes donc précipitamment Langundo pour arriver le soir naissant dans notre petit village. Chacun rejoignit ses proches, racontant ce que l’ Ancêtre avait dit. Tout le monde fut attristé de cette nouvelle et tous se retrouvèrent en compagnie de sa famille et de ses amis, comme l’ avait demandé Langundo, pour vivre ensemble les dernières heures de la vie. Personne ne dormit cette nuit là. Tous fêtèrent la vie qu’ ils avaient eue, avec appétit et ferveur.

 

            Mais au petit matin, le soleil réapparut comme à son habitude. Tout le village en fut surpris et soulagé, mais intrigué par la fausse prophétie de l’ Ancien.

 

            Nous retournâmes donc le voir. Dans son logis, là haut dans la montagne, Langundo gisait allongé, dormant dans le plus infini des sommeils. Il était mort pendant la nuit, ne revoyant plus jamais le soleil se lever.

 

            Nous comprîmes alors le sens de ses paroles et nous lui firent des funérailles dignes de lui et de sa sagesse.

 

            Puis suivant ses conseils, sans retourner au village, nous partîmes tous à l’ aventure, nous séparant et voyageant de régions en régions, de pays en pays et de continents en continents, cherchant à ne nous arrêter qu’ avec la découverte de celle qui nous susciterait assez d’ amour.

 

            Ce que je fis après un long voyage… Mais ceci est une autre histoire.




  Carpe Noctem.. | Page d'accueil | Quo vadis ? XI.. 

Ajouté le 20:15 à 26/11/2008
- Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Commentaire sans titre


Bonjour Nocturne
Je te souhaite une belle fin de journée avec toute mon amitié
Marie

pensee - 13:20 - 27/11/2008

Commentaire sans titre

Quand les Anciens ont la Sagesse,la maturité des enfants est plus grande.
Bon week-end!

chibanimation - 02:06 - 29/11/2008

http://artnshow.bloguez.com

Merci d'être

Thank you for being,

Everybody of you,

You are and you will be,

A soul, spirit and mind

On a cloud or on the earth.

 

ALIX DESLANDES

http://artnshow.bloguez.com

artnshow - 05:23 - 29/11/2008

genial

Très beau blog ! Je vois que tu aimes les belles photos. Si tu veux faire des montages photos passe voir mon blog. Biz

jerf - 23:09 - 30/11/2008

Commentaire sans titre

bon début de semaine Nocturne 

clarimage - 02:23 - 1/12/2008

Commentaire sans titre

mon vote et un grand "bonne nuit" Nocturne 

clarimage - 02:11 - 2/12/2008

Commentaire sans titre


Bonsoir Nocturne
Je viens te souhaiter une douce et merveilleuse nuit avec toute mon amitié que les fées bercent ton sommeil afin que ta journée de demain ne soit que pure bonheur pour toi
Bisous Marie

pensee - 00:07 - 3/12/2008

Commentaire sans titre

bonne préparatifs..si t'es à t'appreter pour noel..à bientôt Nocturne 

clarimage - 03:15 - 3/12/2008

http://artnshow.bloguez.com

Tu me lies

Un lit offert en cadeau

Tu lis

J'en marche pour l'oublier

Ce corps détruit

Pourtant, j'aime la vie

 

Renies même

Mes pensées distraites,

Par la beauté et les merveilles

Une jade de ton corps,

Sculptée à La Merveille.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

artnshow - 13:29 - 3/12/2008

A propos du blogueur

Je mets en ligne mes écrits, sans prétention et sans ménagement. En espérant, pas forcément vous plaire, mais au moins vous sortir pour quelques temps de l'ordinaire...

Escapades Nocturnes


Tous les écrits présentés ici sont mis à la disposition selon les termes de la Licence Creative Commons.

«  November 2017  »
MonTueWedThuFriSatSun
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930


Menu

Photo album
Accueil
Voir mon profile
Archives
Blog RSS
Mon livre d'or

Catégories

Concours d'écriture
Nouvelle
Poésie
Quo Vadis ?
Souvenirs

Amis

5
antonkarmazoe
chibanimation
clysthendra
niced
rouxremi

Liens

Ma gallerie de photographies
Le lit
Humanité ?
Formicidae
Régularité
Dreamer
Nous pleuvons
Mourir par amour
Incandescence
Clown
Voyager vraiment
Partir
Dernier voyage
Rondeau
Bénédicte
Quo vadis ? Episode 1
Idiolecte d'inversement
Symphonie
Le chat
Quo vadis ? Episode 2
Psychopathie
Haut dans le ciel
Parler !
Quo vadis ? Episode 3
Pleure avec moi
Coeur
Le goût de la mort
Quo vadis ? Episode 4
Marionnettes
Conte des vieux sentiments
Je commence demain
Quo vadis ? Episode 5
Un homme sous la pluie
Egarements
Le désert sans toi
Quo vadis ? Episode 6
On a parlé
Allégorie de la caverne ?
Poésie ?
Quo vadis ? Episode 7
Me faire taire ?
Hyperémotivité
Le prince de six sous
Quo vadis ? Episode 8
Carpe Noctem
Langundo
Encore des larmes
Quo vadis ? Episode 9
Mon besoin
Mon endroit
Mon mal
Quo vadis ? Episode 10
Ma force
Denary
Quo vadis ? Episode 11
Espoir et lassitude
Introspection de soi grâce à une horloge qui fait tic-tac
Après tout...
Quo vadis ? Episode 12
Les vies arrêtées
Courir et sauter
Univers cité
Quo vadis ? Episode 13
Celui qui devait mourir pour exister
Parmi eux
Poème pour ne rien dire
Quo vadis ? Episode 14
La fin d'un monde
Jasmine
Amour égoiste
Quo vadis ? Episode 15
X - térie
1912
Page blanche
Quo vadis ? Episode 16
Idiolecte d'assonance
Nuit d'horreur
Attentat
Quo vadis ? Episode 17
Vivre le phoenix
La ville où les gens regardaient en l'air
On the road again
Quo vadis ? Episode 18
Noir
Désolation
Viv(r)e la nuit
Quo Vadis ? Episode 19
Sandra
Songes intemporels
Jardinièretés
Quo Vadis ? Episode 20
Sakunakahori
Renunciation
La plus belle vie au monde

Services


Sondage

| Contact author |