Le désert sans toi

Le désert sans toi

  Egarements.. | Page d'accueil | Quo Vadis ? VI.. 




Je marche seul, épuisé, avec mon compagnon d' infortune.

 

On le nomme Espoir, et sans lui j' aurais déjà abandonné.

 

Je me serai arrêté, allongé par terre, à attendre…

 

Attendre que la chaleur du jour me déshydrate ou que la froideur quasi glaciale de la nuit m' hypothermise.

 

Mais il est là, il me soutient.

 

Et pourtant, il est souvent dur de marcher et d' attendre que des choses apparaissent dans cet océan de sable, de chaleur et de solitude.

 

Le relief plat, l' ombre inexistante…

 

Pas moyen de faire une pause, pas moyen de trouver une sortie.

 

Juste continuer, à marcher, dans ce désert.

 

Souvent des mirages apparaissent.

 

On croit voir la fin du calvaire.

 

On espère cesser d' attendre… d' étreindre… ou de s' éteindre.

 

On se précipite, mais en réalité il n' y a rien.

 

Un mirage est un sentiment qui de prime abord donne Espoir.


Mais c' est en réalité désillusion, et cela nous donne envie de tout abandonner.

 

Mais non, mon compagnon me redonne du courage.

 

Il me répète « Tant qu' il y a de la vie, il y a de l' Espoir ».

 

Voilà ce qu' il me sort depuis que je suis dans ce désert de sentiments.

 

J' ai surtout soif de toi, mais tu ne m' apparais qu' en mirage et disparaît aussitôt.

 

Ma colère et ma frustration sont profondes.

 

Tout me pousse à abandonner, tout me pousse à laisser tomber.

 

Mais je ne peux pas.


Je suis venu te chercher et il me faut attendre et traverser ce désert.

 

Parfois, j' en viens à maudire mon compagnon.

 

Sans lui, le calvaire serait fini.

 

Et le sable remplirait mon corps, mon âme et mon coeur, ensevelis pour ne plus jamais réapparaître.

 

Mais l' Espoir est toujours là, même si on a envie de baisser les bras.

 

Au début, j' ai pensé que ma traversée serait courte.

 

J' avais sans doute trop confiance en moi.

 

Cette épreuve est surtout mentale maintenant.

 

Le physique a pris le triste rythme de l' errance et de la perte de soi.

 

L' esprit par contre continue à croire en une sortie proche.

 

Bientôt, la prochaine dune, le prochain kilomètre, le prochain jour, le prochain mois.

 

J' en viens même parfois à oublier la raison qui m' a amené ici.

 

La folie s' empare parfois de moi... et de plus en plus régulièrement.

 

C' est passager, je le sais, mais je m' inquiète.

 

Je pourrais peut être devenir totalement fou à attendre, à errer comme cela, dans ce désert.

 

Peut être serait elle cela, ma fin.

 

La folie et le désespoir me tueront.

 

Quoi qu' il en soit, l' Espoir continue son même refrain : « L' Espoir nous fait vivre, et la vie nous fait espérer…  ».

 



 


  Egarements.. | Page d'accueil | Quo Vadis ? VI.. 

Ajouté le 19:10 à 7/9/2008
- Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Commentaire sans titre

Bonjour,

Ca faisait longtemps que je n’étais pas passé

vous déposer un bisou.

Le dernier jeudi du mois d’août je crois.

Je remercie tous ceux qui sont passés chez moi,

merci pour vos "com " et merci pour vos votes.

Mes fils ont fait leur rentrée qui s’est très bien passée,

un en 5ème, l'autre en CE1.

Nous avons eu le tourbillon des livres à couvrir,

des achats des fournitures scolaires du dernier moment,

et à marquer tous un par un, etc…

Je fais partie de l’APEL de l’établissement où sont mes enfants,

nous avons organisé l’accueil des parents

pour la rentrée des 6ème.

Et puis il y a eu la reprise du foot,

cette année j’ai pris ma carte de dirigent,

et je me suis vue embarquée dans les réunions

pour élire le nouveau président.

Avec mes deux fils dans le foot,

je n’ai plus de mercredi ni de samedi,

sans compter les entrainements

le lundi et vendredi en fin de journée.

Nous avons risqué une sortie à la mer le dimanche 31,

mais la pluie est venue nous rejoindre jusque sur la plage,

nous avons du faire preuve de rapidité pour nous rhabiller

et échapper au vent et au déluge.

La journée c’est terminé par un bon resto.

Ce n’est plus un "com" mais presque un billet

que je dépose chez vous.

Stop !

Un bon début de semaine,

je vous embrasse toutes et tous très fort.

Bisous, plus, très...

bbchaton - 15:43 - 8/9/2008

Commentaire sans titre

Mon bonjour habituel avec mon vote et ce cliché de CLIFF BD

 

cocoheinen - 16:45 - 10/9/2008

Commentaire sans titre

espoir  qui fléchit,s'envole,faiblit,luit,réapparait..il en est ainsi..et l'espoir est ce qui ,même en leurrant l'âme,la maintient en "vie"

une petite parodie
"ah comme l'espoir est lent et l'espérance violente"
contente de te lire le Nocturne..

bribescoeur - 06:38 - 11/9/2008

Commentaire sans titre

Un petit coucou. Sur ton blog. Qui est toujours aussi magnifique.

@ Bientôt.

RockInLove (ex : infinity)

rockinlove - 13:31 - 12/9/2008

Commentaire sans titre

bonne journée Nocturne

bribescoeur - 10:06 - 16/9/2008

Commentaire sans titre

vote sans commentaire 

bribescoeur - 07:57 - 18/9/2008

Commentaire sans titre


Bonsoir Escapadenocturne
C'est vraiment un très beau texte merci pour ce partage
Je te souhaite une douce soirée
Amitié Marie

pensee - 22:27 - 19/9/2008

bonjour,



superbe texte,
je te souhaite un bon week end.

didier

objectifrandos - 12:23 - 17/10/2008

A propos du blogueur

Je mets en ligne mes écrits, sans prétention et sans ménagement. En espérant, pas forcément vous plaire, mais au moins vous sortir pour quelques temps de l'ordinaire...

Escapades Nocturnes


Tous les écrits présentés ici sont mis à la disposition selon les termes de la Licence Creative Commons.

«  November 2017  »
MonTueWedThuFriSatSun
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930


Menu

Photo album
Accueil
Voir mon profile
Archives
Blog RSS
Mon livre d'or

Catégories

Concours d'écriture
Nouvelle
Poésie
Quo Vadis ?
Souvenirs

Amis

5
antonkarmazoe
chibanimation
clysthendra
niced
rouxremi

Liens

Ma gallerie de photographies
Le lit
Humanité ?
Formicidae
Régularité
Dreamer
Nous pleuvons
Mourir par amour
Incandescence
Clown
Voyager vraiment
Partir
Dernier voyage
Rondeau
Bénédicte
Quo vadis ? Episode 1
Idiolecte d'inversement
Symphonie
Le chat
Quo vadis ? Episode 2
Psychopathie
Haut dans le ciel
Parler !
Quo vadis ? Episode 3
Pleure avec moi
Coeur
Le goût de la mort
Quo vadis ? Episode 4
Marionnettes
Conte des vieux sentiments
Je commence demain
Quo vadis ? Episode 5
Un homme sous la pluie
Egarements
Le désert sans toi
Quo vadis ? Episode 6
On a parlé
Allégorie de la caverne ?
Poésie ?
Quo vadis ? Episode 7
Me faire taire ?
Hyperémotivité
Le prince de six sous
Quo vadis ? Episode 8
Carpe Noctem
Langundo
Encore des larmes
Quo vadis ? Episode 9
Mon besoin
Mon endroit
Mon mal
Quo vadis ? Episode 10
Ma force
Denary
Quo vadis ? Episode 11
Espoir et lassitude
Introspection de soi grâce à une horloge qui fait tic-tac
Après tout...
Quo vadis ? Episode 12
Les vies arrêtées
Courir et sauter
Univers cité
Quo vadis ? Episode 13
Celui qui devait mourir pour exister
Parmi eux
Poème pour ne rien dire
Quo vadis ? Episode 14
La fin d'un monde
Jasmine
Amour égoiste
Quo vadis ? Episode 15
X - térie
1912
Page blanche
Quo vadis ? Episode 16
Idiolecte d'assonance
Nuit d'horreur
Attentat
Quo vadis ? Episode 17
Vivre le phoenix
La ville où les gens regardaient en l'air
On the road again
Quo vadis ? Episode 18
Noir
Désolation
Viv(r)e la nuit
Quo Vadis ? Episode 19
Sandra
Songes intemporels
Jardinièretés
Quo Vadis ? Episode 20
Sakunakahori
Renunciation
La plus belle vie au monde

Services


Sondage

| Contact author |