Je commence demain

Je commence demain

  Conte des vieux sentimentaux.. | Page d'accueil | Quo Vadis ? VI.. 




« Il est temps de travailler.

Il est grand temps de grandir.

Plus le temps de t’'amuser.

Les jeux doivent être derrière toi.

Il te faut assumer maintenant.

Chercher un emploi.

Trouver un emploi.

Gagner ta vie.

Deviens adulte !

On ne peut pas vivre sans travailler.

Toi, tu ne fais que rêver.

Mais il n’' y a jamais rien de concret.

Quand vas - tu t’' y mettre ?

Les rêves ne nourrissent pas.

Il te faut manger pour vivre.

Et non vivre pour manger.

Il est temps de cesser de rêver.

Il est temps de se réveiller.

Il est temps de travailler. »

 

 

« Cher paternel,

Tu te trompes.

Mes rêves me nourrissent.

Et j’ ose croire qu’' écrire plait aussi

A d’ autres qu'’ à moi - même.

Faire partager mes rêves,

Mes cauchemars,

Mes réalités,

Mes désillusions,

Mon monde,

Mon univers,

N’est - ce pas un projet fantastique ? »

 


« Tu es grand,

Tu es adulte,

Tu es conscient du monde

Qui t’ entoure,

Tu sais qu’' il te faut travailler

Pour vivre.

Comment peux tu croire

Qu'’ écrire te fera vivre ?

Personne ne vit d’' écriture.

A part quelques rares privilégiés,

Non dénués d'’ un grand talent.

Mais penses - tu vraiment

Avoir ce talent ?

Cela aussi demande du travail, sais - tu ? »

 

 

« Oh cher paternel,

Je veux croire en l’' écriture.

Enfin un domaine

Où je me sens bien,

A ma place.

Où l’' on juge mon travail,

Comme tu dis,

A sa juste valeur.

Tout du moins, je le crois. »

 

 

« Fils, tu as certes gagné

Quelques concours littéraires.

Mais ne va pas croire pour autant

Que, après cela,

L'’ argent va tomber du ciel.

Les mécènes s'’ intéressent à l’' art.

Mais n'’ en restent pas moins

Des hommes chargés d'’ intérêts.

Qui voudrait te donner de l’' argent

Sans savoir à l’' avance

Ce que tu donneras en retour ?

Tu es bien un rêveur, mon garçon,

Mais il te faut grandir.

Ouvre les yeux.

Il te faudra, comme tout le monde,

Te lever le matin pour aller travailler.

Te lever tôt pour mériter

Ton salaire à la fin du mois.

La vie est ainsi faite. »

 

 

« Oh mon trop réaliste père,

Laisse moi donc profiter

De la vie qui est la mienne.

Laisse moi encore

Rêver encore un peu,

Je sens tellement de choses

A devoir écrire.

Tant de romans,

Tant de nouvelles,

De poésies,

De pièces de théâtre…

Je me sens inépuisable.

Je veux écrire,

Pas parce que c'’ est ma passion

Mais parce que c’' est ma raison. »

 

 

« Doux rêveur,

Ce n’' est pas cela la vie.

Et je pense que nous serons

Toujours en conflit sur ce sujet.

Va, fils,

Mais sois conscient

Qu'’ il te faut travailler

Pour vivre et pour pouvoir écrire.

Il te faut assurer

Un minimum tes arrières.

Ce n’' est pas le père qui te parle

Mais l’' homme d’ expérience.

Je te parle de ce que je sais,

De ce que j’ ai vécu.

Alors quand commences - tu ? »

 

 

« Je commence demain. »





Tomorrow already knows the rise and fall of the rose.


Alzheimer, Matmatah.

  Conte des vieux sentimentaux.. | Page d'accueil | Quo Vadis ? VI.. 

Ajouté le 17:38 à 27/7/2008
- Poster un commentaire | Envoyer à un ami

Commentaire sans titre

tiens!un revenant j'espère que tout va bien Nocturne..joli billet ..comme tous les autres d'ailleurs ..  passe une bonne soirée..

bribescoeur - 22:07 - 28/7/2008

Commentaire sans titre

où t'as encore disparu Nocturne?..bonne nuit là où t'es..

bribescoeur - 03:20 - 6/8/2008

Commentaire sans titre

mon vote du jour avec mes amitiés..

bribescoeur - 03:27 - 7/8/2008

Commentaire sans titre

bon week end Nocturne..à bientôt..

bribescoeur - 19:29 - 9/8/2008

Commentaire sans titre

Bonjour ,il a fait trop chaud pour travailler aujourd'hui et pas trot envie

un petit tour sur ton blog , un petit clic pour un vote

bonne soirée a toi

myroslavalyne - 22:32 - 12/8/2008

Commentaire sans titre

Bonsoir, un grand passage sur ton blog pour te souhaiter une agréable soirée de Jeudi + Mon amitié, je te VOTE et je t'invite à visiter mon blog. A bientôt.
- Mounir -

elmounir - 18:06 - 21/8/2008

Commentaire sans titre

Bonsoir

Merci de ton passage

depuis ce matin

il pleut ,il mouille sur mon village

c'est la fête à la grenouille , n est pas là mienne ,

bonne soirée

myroslavalyne - 21:51 - 22/8/2008

Commentaire sans titre

merci pour ton furtif passage  à bientôt ..

bribescoeur - 01:07 - 23/8/2008

A propos du blogueur

Je mets en ligne mes écrits, sans prétention et sans ménagement. En espérant, pas forcément vous plaire, mais au moins vous sortir pour quelques temps de l'ordinaire...

Escapades Nocturnes


Tous les écrits présentés ici sont mis à la disposition selon les termes de la Licence Creative Commons.

«  November 2017  »
MonTueWedThuFriSatSun
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930


Menu

Photo album
Accueil
Voir mon profile
Archives
Blog RSS
Mon livre d'or

Catégories

Concours d'écriture
Nouvelle
Poésie
Quo Vadis ?
Souvenirs

Amis

5
antonkarmazoe
chibanimation
clysthendra
niced
rouxremi

Liens

Ma gallerie de photographies
Le lit
Humanité ?
Formicidae
Régularité
Dreamer
Nous pleuvons
Mourir par amour
Incandescence
Clown
Voyager vraiment
Partir
Dernier voyage
Rondeau
Bénédicte
Quo vadis ? Episode 1
Idiolecte d'inversement
Symphonie
Le chat
Quo vadis ? Episode 2
Psychopathie
Haut dans le ciel
Parler !
Quo vadis ? Episode 3
Pleure avec moi
Coeur
Le goût de la mort
Quo vadis ? Episode 4
Marionnettes
Conte des vieux sentiments
Je commence demain
Quo vadis ? Episode 5
Un homme sous la pluie
Egarements
Le désert sans toi
Quo vadis ? Episode 6
On a parlé
Allégorie de la caverne ?
Poésie ?
Quo vadis ? Episode 7
Me faire taire ?
Hyperémotivité
Le prince de six sous
Quo vadis ? Episode 8
Carpe Noctem
Langundo
Encore des larmes
Quo vadis ? Episode 9
Mon besoin
Mon endroit
Mon mal
Quo vadis ? Episode 10
Ma force
Denary
Quo vadis ? Episode 11
Espoir et lassitude
Introspection de soi grâce à une horloge qui fait tic-tac
Après tout...
Quo vadis ? Episode 12
Les vies arrêtées
Courir et sauter
Univers cité
Quo vadis ? Episode 13
Celui qui devait mourir pour exister
Parmi eux
Poème pour ne rien dire
Quo vadis ? Episode 14
La fin d'un monde
Jasmine
Amour égoiste
Quo vadis ? Episode 15
X - térie
1912
Page blanche
Quo vadis ? Episode 16
Idiolecte d'assonance
Nuit d'horreur
Attentat
Quo vadis ? Episode 17
Vivre le phoenix
La ville où les gens regardaient en l'air
On the road again
Quo vadis ? Episode 18
Noir
Désolation
Viv(r)e la nuit
Quo Vadis ? Episode 19
Sandra
Songes intemporels
Jardinièretés
Quo Vadis ? Episode 20
Sakunakahori
Renunciation
La plus belle vie au monde

Services


Sondage

| Contact author |