Sandra

Sandra

  Quo Vadis ? XIX.. | Page d'accueil | Songes intemporels.. 


 

A la pâle lueur d’un réverbère, elles se quittèrent et Sandra cacha ses sanglots dans l’obscurité profonde. La lumière de leur séparation laissait place à la nuit glaciale, celle qui ne vous présente que le mauvais coté de la vie. Qu’allait-elle devenir sans elle ? Ce qu’elles avaient vécu n’était-il pas un lien incassable ? Alors pourquoi avait-elle décidé de rompre cette relation ? Les clichés se mirent en place et elle ne voyait plus de raisons de vivre. Son amour était parti, engloutis par la nuit. Elle l’avait quitté et était parti de l’autre coté, de son coté, le coté sans elle. Devait-elle se retourner et courir après elle ? Elle savait bien qu’elle ne la retrouverait pas, c’était peine perdue. Mais le profond désespoir qui habitait Sandra ne s’en fit que plus virulent. Paris avait perdu bon nombre de ses lumières, seuls les grands axes étaient désormais éclairés. A cette heure, de toute façon, personne n’était dehors. Les rares quidams transgressant le couvre-feu s’affairaient à ne pas tarder. Sandra était la seule à prendre son temps, tant le poids de son malheur lui pesait sur les épaules. Elle trainait la souffrance de se retrouver seule au monde. La seule femme qu’elle avait aimée avait à son tour disparue. Elle longeait alors les quais de Seine, à l’allure d’un zombie, cherchant désespérément une cause, un but, un point précis dans cet univers d’absence. Elle s’arrêta sur le frêle pont des arts et chercha une réponse dans l’eau sombre. Elle cru revoir son visage et voulu s’approcher. Sandra grimpa sur le muret du pont et scruta intensément l’eau trouble. Une voix l’envouta, une voix de femme, un seul mot, provenant d’une profondeur semblant abyssale, un simple mot, une interjection, un ordre perçu comme un soulagement. S’arrêtant alors de pleurer, elle esquissa un bref sourire avant de sauter. Elle tomba sans réellement s’en apercevoir. Au contact de l’eau, elle rabattit ses bras comme pour enlacer quelqu’un. Elle s’enfonça profondément dans l’eau et prit alors conscience qu’elle avait été dupé par une chimère. Elle voulu crier, mais dans sa bouche, l’eau glaciale entra immédiatement. Elle chercha par tous les moyens à expulser l’eau dans sa bouche, de chercher un moyen de respirer. Mais elle avait déjà commencé à avaler l’eau, elle se noyait. Dans un dernier éclat d’esprit, elle rassembla toutes ses forces pour bouger son corps et remonter à la surface. Mais déjà elle s’enfonçait, se sentant si lourde, si froide, si dure. Était-ce le désespoir qui l’avait poussé à sauter ? Elle jura que non, sombrant dans les eaux noires de la Seine, persuadé d’avoir entendu « Viens » lorsqu’elle était sur le pont. Le reste avait été inconscient. L’inconscience avait triomphé sur la conscience, elle avait gagné la vie de Sandra et par là même sa propre mort. Sandra ne fut jamais retrouvée. Mais parfois la nuit, lorsque l’éclairage commence à manquer, certaines personnes affirment qu’un fantôme apparaît à l’unique lampadaire de la rue, cherchant désespérément quelque chose, une présence qui n’existe pas, puis ensuite ce fantôme s’enfuie doucement vers les quais avant de disparaître progressivement…


Sandra nouvelle escapades nocturnes

  Quo Vadis ? XIX.. | Page d'accueil | Songes intemporels.. 

Ajouté le 01:05 à 25/10/2010
- Poster un commentaire | Envoyer à un ami

A propos du blogueur

Je mets en ligne mes écrits, sans prétention et sans ménagement. En espérant, pas forcément vous plaire, mais au moins vous sortir pour quelques temps de l'ordinaire...

Escapades Nocturnes


Tous les écrits présentés ici sont mis à la disposition selon les termes de la Licence Creative Commons.

«  November 2017  »
MonTueWedThuFriSatSun
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930


Menu

Photo album
Accueil
Voir mon profile
Archives
Blog RSS
Mon livre d'or

Catégories

Concours d'écriture
Nouvelle
Poésie
Quo Vadis ?
Souvenirs

Amis

5
antonkarmazoe
chibanimation
clysthendra
niced
rouxremi

Liens

Ma gallerie de photographies
Le lit
Humanité ?
Formicidae
Régularité
Dreamer
Nous pleuvons
Mourir par amour
Incandescence
Clown
Voyager vraiment
Partir
Dernier voyage
Rondeau
Bénédicte
Quo vadis ? Episode 1
Idiolecte d'inversement
Symphonie
Le chat
Quo vadis ? Episode 2
Psychopathie
Haut dans le ciel
Parler !
Quo vadis ? Episode 3
Pleure avec moi
Coeur
Le goût de la mort
Quo vadis ? Episode 4
Marionnettes
Conte des vieux sentiments
Je commence demain
Quo vadis ? Episode 5
Un homme sous la pluie
Egarements
Le désert sans toi
Quo vadis ? Episode 6
On a parlé
Allégorie de la caverne ?
Poésie ?
Quo vadis ? Episode 7
Me faire taire ?
Hyperémotivité
Le prince de six sous
Quo vadis ? Episode 8
Carpe Noctem
Langundo
Encore des larmes
Quo vadis ? Episode 9
Mon besoin
Mon endroit
Mon mal
Quo vadis ? Episode 10
Ma force
Denary
Quo vadis ? Episode 11
Espoir et lassitude
Introspection de soi grâce à une horloge qui fait tic-tac
Après tout...
Quo vadis ? Episode 12
Les vies arrêtées
Courir et sauter
Univers cité
Quo vadis ? Episode 13
Celui qui devait mourir pour exister
Parmi eux
Poème pour ne rien dire
Quo vadis ? Episode 14
La fin d'un monde
Jasmine
Amour égoiste
Quo vadis ? Episode 15
X - térie
1912
Page blanche
Quo vadis ? Episode 16
Idiolecte d'assonance
Nuit d'horreur
Attentat
Quo vadis ? Episode 17
Vivre le phoenix
La ville où les gens regardaient en l'air
On the road again
Quo vadis ? Episode 18
Noir
Désolation
Viv(r)e la nuit
Quo Vadis ? Episode 19
Sandra
Songes intemporels
Jardinièretés
Quo Vadis ? Episode 20
Sakunakahori
Renunciation
La plus belle vie au monde

Services


Sondage

| Contact author |